Les démarches et formalités du déménagement

Les déménagements sont devenus chose fréquente ces dernières années. Tout le monde émet le besoin de changer d’air ou de cadre de vie, souvent pour raisons professionnelles. Cependant, cette action inclut toute une organisation qui n’est pas à négliger. Voici la liste des démarches et formalités à respecter pour un déménagement.

Les formalités du déménagement

Le dépôt de préavis et la définition d’une date

Le changement de domicile est un processus parfois complexe. Comment organiser un déménagement ? Cette question intrigue tous ceux qui émettent le désir d’effectuer un changement d’adresse. Il existe un grand nombre de tutoriels et d’articles à ce sujet. Mais la plupart omettent de traiter des démarches qui précèdent et accompagnent le déménagement. Il faut que vous soyez informé(e) de tout ce qui concerne le protocole administratif.

Dans le cas où vous seriez locataire, sachez qu’il vous faut déposer un préavis auprès du propriétaire. Ceci doit se faire dans un délai assez bref de trois mois au plus. Le préavis doit être transféré par courrier. Vous pouvez aussi faire appel à un huissier ou le remettre en main propre avec accusé de réception.

En envoyant votre préavis à votre bailleur, vous avez déjà défini la date de votre départ. Si ce n’est pas le cas, vous devriez le faire. Il faut que vous sachiez que c’est après avoir choisi la date qu’on envoie le préavis.

La demande de subventions et de congés

Vous n’êtes pas sans savoir que déménager est une opération assez coûteuse. Cela prend beaucoup de temps et nécessite un budget conséquent. Si l’endroit que vous comptez rejoindre est trop éloigné de celui que vous quittez, le coût risque d’être assez élevé. La taille de la maison à déménager est aussi un critère à considérer. Il n’est d’ailleurs pas rare que les familles aient des difficultés à couvrir un tel budget. Pour pallier ce problème, des aides existent. CAF, Pôle Emploi et bien d’autres. Bien sûr, ces fonds d’aides ont des critères d’éligibilité variés. Le montant aussi n’est pas fixe.

Il faut un certain temps pour effectuer un déménagement. Les obligations professionnelles peuvent constituer une contrainte. D’autant plus qu’aucune convention ou loi n’oblige un employeur à accorder un congé pour déménagement. Toutefois, la probabilité d’en avoir un n’est pas faible. En effet, vous pouvez en bénéficier si vous informez à temps le service des ressources humaines de votre employeur. Il peut malgré tout s’avérer que ce dernier n’ait pas prévu de convention pareille.

Les transferts de dossiers et les nouvelles souscriptions

À moins de ne pas être très loin de la zone où vous résidez, vous aurez des changements à faire. Ou plutôt des transferts. Si vous avez des enfants, ceux-ci n’arrêteront pas l’école parce qu’ils ont déménagé. Il faudra les inscrire dans une autre école. Mais leur ancienne école devra assurer leur transfert. Avec l’aide de leurs enseignants, vous concevrez les dossiers en rapport avec leur scolarité, pour qu’ils continuent leur éducation après l’installation. Ce processus passe par leur inscription à la mairie de la nouvelle ville où vous serez installé(e). Munissez-vous de votre carte d’identité et de celle de chacun des enfants. Joignez-y le justificatif du nouveau logement. La mairie vous délivrera un certificat pour confirmer le changement de domicile des enfants.

En dehors de cela, il y a les nouveaux contrats à établir. L’électricité, le gaz, l’eau et l’Internet. Il faut vite s’assurer que tout est en règle et que les factures ont été payées. Pour commencer, il faut que vous choisissiez une date. Les différents distributeurs couperont tous les services à cette date-là. Une fois les compteurs coupés, vous pouvez souscrire à de nouvelles offres. Pensez à bien relever vos compteurs. Il faut savoir anticiper. Concernant l’assurance, vous pouvez effectuer un transfert pour que le nouveau logement soit directement assuré. Il est également possible de mettre fin au contrat et de le modifier avant d’en signer un nouveau. N’oubliez pas d’envoyer les justificatifs nécessaires à votre assureur.

Le changement d’adresse et le constat des lieux

Les impôts, vos employeurs et bien d’autres organisations ou structures ne vous connaissent qu’une adresse, celle que vous allez abandonner après votre déménagement. Vous avez donc à rectifier le tir. Le service des impôts doit être tenu informé de cette modification d’adresse. Votre employeur, votre banquier et votre médecin doivent aussi être au courant. Pour vos pièces d’identités, rendez-vous dans les administrations adéquates pour mettre à jour ce champ. Dans ce processus, n’omettez pas de vous rendre dans l’agence qui assure la communication dans votre maison. Vous avez la possibilité de garder le même numéro de téléphone. Il suffit d’obtenir votre RIO, relevé d’identité opérateur.

L’état des lieux est une étape préalable à celle de l’installation. Ce constat est fait avant et après. Il est important, car il permet d’éviter certains problèmes et conflits. Notamment entre le propriétaire et le locataire. Lors du départ de ce dernier, il suffira de faire une comparaison entre les deux constats.

À lire également :